Étoiles de la constellation d'Hercule

  Constellation Hercule Astrologie

Constellation Hercule



Constellation Hercule Astrologie

Constellation Hercule l'homme agenouillé , est une constellation septentrionale située au-dessus constellation Ophiuchus , avec son pied sur la tête du Dragon, constellation Draco, entre bateaux de la constellation et la constellation de la Lyre. Hercule s'étend sur 50 degrés du zodiaque dans les signes du Scorpion, du Sagittaire et du Capricorne, et contient 12 étoiles nommées.

Constellation Hercule Etoiles
14♏24
26♏25
29 ♏ 13
01 ♐ 06
01 ♐ 35
08 ♐ 20
14 ♐ 46
16 ♐ 09
19 ♐ 55
26 ♐ 24
28 ♐ 29
02 ♑ 42 t Hercule
M. Hercule
Hercule
β Hercule
oh Hercule
et Hercule
d Hercule
un Hercule
λ Hercule
Hercule
Hercule
Hercule Rukbalgethi Shemali
De nombreux
Hejian
Kornephoros
Kayam
Cajam
sarin
Ras Algethi
Maasym
Marfak Al Jathih Al Aisr
Rukbalgeti Genubi
Fekhiz al Jathih al Aisr

(Positions vedettes pour l'an 2000)





Cette constellation a été placée dans le ciel pour rappeler les travaux d'Hercule. Selon un autre récit, cependant, pendant la guerre entre les dieux et les titans, les premiers ont tous couru d'un côté des cieux, qui seraient tombés si Atlas et Hercule ne l'avaient pas soutenu, et le second a été placé dans le ciel en commémoration de ce service.

Influences : Selon Ptolémée, c'est comme Mercure . On dit qu'il donne la force de caractère, la ténacité et la fixité du but, une nature ardente et des passions dangereuses. Par les Cabalistes, il est associé à la lettre hébraïque Daleth et au quatrième Tarot Trump 'L'Empereur'. [1]



Hercule s'étendant juste à l'ouest de la tête de Ophiuchus à Draco, sa frontière orientale sur la Voie lactée, est l'une des plus anciennes figures du ciel, bien qu'elle ne soit pas connue des premiers astronomes grecs sous ce nom... et de certains étudiants modernes de la mythologie euphratienne, associant les étoiles d'Hercule et de Draco au soleil -le dieu Izhdubar et le dragon Tiamat, tué par lui, pensent que ce mythe chaldéen est le fondement de celui de l'Hercule classique et de l'Hydre de Lerne. Izhdubar est représenté sur un sceau cylindrique de 3000 à 3500 av. J.-C., et décrit dans les archives de ce pays comme reposant sur un genou, avec son pied sur la tête du dragon, tout comme Aratos le dit de son Engonasi, et comme nous l'avons maintenant. Ses aventures bien connues sont censées faire référence au passage du soleil à travers les douze signes du zodiaque, apparaissant ainsi sur des tablettes du 7ème siècle avant Jésus-Christ. Ce mythe d'une antiquité de plusieurs milliers d'années a peut-être été adopté par la Grèce, et le héros solaire s'est changé en Hercule avec ses douze travaux familiers… tandis qu'Ingenicla Imago et Ignota Facies apparaissent dans Manilius, — sa lignée familière, Nixa venit genibus, sibi conscia causae, étant libéralement traduit par Creech, Conscient de sa honte, Une constellation s'agenouille sans nom.

  Constellation Hercule Astrologie

Constellation Hercule [Miroir d'Urania]




Notre figure stellaire a généralement été dessinée avec une massue et une peau de lion, le pied gauche sur Draco et le droit près bateaux , l'inversion de ceux-ci par Aratos étant critiquée par Hipparque ; mais le globe Farnèse montre un jeune homme nu et agenouillé ; tandis que le manuscrit de Leyde l'a dessiné de manière très inappropriée comme un jeune garçon, debout, avec une courte crosse de berger à pointe d'étoile, portant une peau et une tête de lion. Bayer montre l'homme fort agenouillé, vêtu de la peau de lion, avec son club 'tout effronté' et la branche Apple. [2]

Hercule, la figure à genoux et appelée par le nom grec d'Engonasin, dont l'origine ne prévaut pas. De cette constellation est née la désertion, la ruse et la tromperie caractéristiques de ses enfants, et d'elle vient le voyou qui terrorise le cœur de la ville. Si d'aventure son esprit s'émeut à envisager un métier, Engonasin lui inspirera l'enthousiasme pour des métiers risqués, au péril du prix, pour lesquels il vendra ses talents : osant des pas étroits sur un chemin sans épaisseur, il plantera des pieds fermes sur un corde raide horizontale; puis, en tentant une route ascendante vers le ciel, il perdra presque pied et, suspendu dans les airs, il tiendra une multitude en haleine sur lui. [3]

Ici, le puissant, qui occupe une grande partie des cieux, est vu plié sur un genou, avec son talon droit levé comme s'il avait été blessé, tandis que son pied gauche est placé directement au-dessus de la tête du grand dragon. Dans sa main droite, il brandit une grande massue et dans sa main gauche, il saisit un monstre à trois têtes (Cerbère). Et il a la peau d'un lion, qu'il a tué, jetée autour de lui. (Cerbère, ou le serpent à trois têtes, a été placé par Hevelius (1611-1687) à côté d'Hercule. Bayer avait auparavant placé la branche de pomme dans sa main. C'était symbolique des pommes d'or des Hespérides, qu'il a obtenues par tuant cette hydre à trois têtes, par qui ils étaient gardés. Dans notre image, ils sont combinés, et un arc et un carquois ajoutés par d'autres autorités anciennes.)



Dans le Zodiaque de Denderah, nous avons une figure humaine, également avec une massue. Son nom est Bau, qui signifie qui vient, et est évidemment destiné à celui qui vient écraser la tête du serpent et « détruire les œuvres du diable ». En arabe on l'appelle Al Giscale, le fort.

Il y a 113 étoiles dans cette constellation. Sept sont de la 3e magnitude, dix-sept de la 4e, etc. L'étoile la plus brillante, un (dans sa tête), est nommé Ras al Gethi, et signifie la tête de celui qui meurtrit. Le suivant, b (dans l'aisselle droite, se nomme Kornephorus, et signifie la branche agenouillée. L'étoile K (au coude droit) s'appelle Marsic, le blessant. L'étoile λ (dans la partie supérieure du bras gauche) est nommée Ma'asyn, l'offrande pour le péché. Alors que oh (dans la partie inférieure du bras droit) est Caiam, ou Guiam, punir; et en arabe, marcher sous les pieds. [4]

Références

  1. Étoiles fixes et constellations en astrologie , Vivian E. Robson, 1923, p.46-47.
  2. Noms d'étoiles : leur histoire et leur signification , Richard H. Allen, 1889, p.238-240.
  3. Astronomique , Manilius, 1er siècle après JC, p.353.
  4. Le témoin des étoiles , E. W. Bullinger, 11. Hercule (le Puissant).